Je trouve que vous répondez souvent à côté de la question, si je puis me permettre.

Hahaha ! Nous cherchons TOUJOURS à répondre à côté de vos questions, au moins en partie. Si nous répondions à l’intérieur de vos questions, quelle serait notre utilité ? Nous serions des pourvoyeurs d’informations, qui alimenteraient les schémas sur lesquels vous fonctionnez déjà. Notre rôle est de vous ouvrir à tous les possibles, de repousser les frontières de vos facultés à comprendre, et surtout à créer. Nous partons de vos questions et vous emmenons au-delà d’elles. C’est ainsi que nous envisageons notre rencontre et notre apport.

Mais alors, pourquoi quand même nous donner des informations que nous pouvons croire ou non, qui peuvent être vraies ou fausses ?

Pour que vous puissiez élargir votre sens du réel.

Comment ? Je ne comprends pas !

Souvenez-vous quand vous étiez enfants et que vous jouiez à « On disait que… ». Que faisiez-vous ?

On inventait des histoires !

Exactement. Vous vous serviez de votre créativité pour vous raconter des histoires.

Voyez comment votre science fonctionne. N’est-ce pas similaire ?

Je ne vois pas en quoi ce serait similaire. La science tente de comprendre le réel, les phénomènes, les causes et les conséquences. Elle expérimente, mais n’invente rien.

En es-tu certaine ?

Expliquez, si ce n’est pas votre vision.

Les scientifiques n’inventent-ils pas des modèles, afin de décrire la réalité ? Ces modèles ne sont-ils pas des histoires qu’on se raconte tant qu’elles permettent d’expliquer le résultat des observations ?

Si, tu as raison !

Pour pouvoir élargir vos modèles, ne devez-vous pas jouer à « On disait que… » ?

Comme… « On disait que l’électron tournait autour du noyau de l’atome. » ?

Bien sûr ! Cela reste une histoire, jusqu’à ce qu’elle ne suffise plus à décrire la réalité que vous observez. Un jour, vous ne vous raconterez plus cette histoire. Par contre, ce modèle est une très belle invention, une très belle création imaginaire, parce qu’elle vous a permis de jouer avec de nouvelles possibilités, n’est-ce pas ?

C’est vrai.

Non, ce n’est pas vrai ! Hahaha. Ce n’est ni vrai, ni faux. La science ne peut fonctionner que de manière créative, que par l’invention de modèles, que par les histoires qu’on se raconte en ce qui concerne le réel. Un modèle n’a pas pour fonction d’être cru, mais éventuellement d’être expérimenté, d’être visité avec curiosité, avec la curiosité d’un enfant.

Lorsque nous vous donnons des informations, elles n’ont pas pour fonction d’être crues. Elles ont pour fonction d’élargir vos possibilités de réflexion et de perception du réel. Elles ne valent pas plus qu’un jeu de « On disait que… », parce que des manières d’expliquer le réel, il peut y en avoir une infinité ! Les manières d’expliquer le réel doivent être inventées, et c’est ce que nous faisons avec vous. C’est cela que nous vous inspirons. Cela n’aurait pas de sens pour nous de simplement entrer dans les histoires que vous vous racontez déjà. Cela n’élargirait pas vos possibilités. Peut-être mettrez-vous du temps à comprendre ce que nous venons de dire, mais nous le répèterons encore de mille manières. Nous venons partager nos histoires avec les vôtres, afin de cocréer un modèle toujours plus large, et donc un monde toujours plus vaste dans lequel nos consciences peuvent se déplacer.

Nous cherchons ici à vous emmener dans une réalité bien plus vaste en vous faisant prendre conscience que vous êtes limités par une croyance, tellement enracinée que vous la prenez pour la réalité : vous croyez que tout vous précède et qu’il vous faut alors tout comprendre. Nous disons qu’il convient d’inventer la traduction de ce qui vous précède afin de pouvoir l’appréhender. Ainsi, seule la créativité vous fera quitter votre prison mentale et vous donnera accès à plus de réel.

Qu’est-ce que la créativité alors ? Peut-être que je comprends mal.

Non, tu ne comprends pas mal. Ce que nous apportons est un bond quantique dans votre relation possible avec le réel. C’est normal de ne pas comprendre. Il faut faire l’expérience de ce que nous disons ici.

Comment ?

En vous laissant peu à peu vous ouvrir à ces concepts. Mais surtout, en créant !

Comment, concrètement ? Que créer ?

Créez des réponses à vos questions. Vous observez un fait ? Inventez comment ce fait s’explique. Inventez l’explication, comme tout scientifique le ferait. Pour cela, servez-vous de tous vos outils à disposition : votre logique et votre raison, bien sûr, mais certainement pas uniquement. Vous ne voyez pas encore plus petit que l’atome ? Inventez de quoi l’atome est fait. Dans cet acte d’invention, de création, se glisse l’inspiration, par le canal de l’intuition. C’est un fait. Que vous le considériez comme magique ou réel n’y change rien. Grâce à cette inspiration, vous allez donner forme à ce que vous ne voyez pas encore. Vous allez inventer des noms pour qualifier ces choses que vous ne voyez pas encore, que vous ne comprenez pas encore. Peu à peu, ces noms vont prendre vie et faire partie de votre réalité. Les phénomènes vont alors peu à peu vous apparaitre, par le simple fait que vous leur avez accordé de l’attention, car c’est votre attention qui les fait advenir dans votre réalité, même s’ils vous préexistaient ! Comprenez-vous ? Vous les attirez dans vos perceptions par l’acte de création.

Waw ! Ça c’est incroyable ! Incroyablement puissant.

Mais oui, c’est votre réelle puissance qui se tient là, lorsque vous réalisez ce que nous vous aidons ici à voir et à intégrer. Cette capacité à appréhender le monde fait partie de la cinquième dimension de perception dont votre conscience peut se doter.

Vous êtes pris dans une matrice où votre sens de la création s’est émoussé. Vous en avez fermé l’accès et ne l’utilisez plus que pour répéter sans cesse les mêmes croyances limitantes. Vos croyances perdurent grâce à l’énergie de création que vous n’utilisez pas pour élargir votre champ d’aventures.

Votre énergie créative qui tourne en rond, en circuit fermé, donne ce que nous nommons toujours des croyances. C’est la raison pour laquelle nous vous avons toujours demandé de ne pas croire, de ne pas tomber, encore et encore, dans ce piège sans fin. C’est pour vous sortir de l’ornière que nous voulons entrer en contact avec vous. Nous venons d’un autre monde, ce qui signifie que nous venons du dehors de vos croyances limitantes, vous aider à prendre conscience que vous n’avez pas à y rester enfermés.

C’est immense, et pourtant…

Et pourtant vous êtes à deux doigts de pouvoir vivre cette expérience. Il vous suffit de tout considérer comme possible, puis de créer des noms pour éclairer la suite. Il vous suffit d’inventer la suite de l’histoire, dans laquelle nous pouvons vous rencontrer, dans laquelle nous vous rencontrons effectivement.

Mais l’histoire peut être fausse, non ?

Oui, elle peut l’être si vous inventez sciemment une histoire qui n’explique pas le réel, ou en camoufle une partie. Tant que vous créez des explications qui ne contredisent pas votre expérience objective, vous avancez.

C’est ici qu’intervient ce grand pouvoir qu’on nomme le mensonge. Le mensonge est le pouvoir d’inventer une histoire qui ne décrit pas le réel, l’objectif, mais le contredit. Le mensonge est un acte magique, mais un acte de magie qui contrecarre l’élan de la vie, parce qu’il renie le parcours cosmique que la grande vie a dû accomplir pour s’épanouir telle qu’elle le fait, jusque dans le présent, jusque dans le réel. Il est une arme de mort. Non pas de destruction de la vie, mais d’arrêt de la vie. Il est la possibilité de créer des circuits fermés en transformant l’accès à la créativité en croyances. Vous faites partie d’une telle boucle d’espace-temps et notre souhait est de vous aider à en sortir. Nous n’agirons jamais contre votre volonté, parce que peut-être souhaitez-vous y rester. Cela vous regarde. Mais nous tendons la main à ceux qui se réveillent à la conscientisation de ces limites. Vous n’êtes plus obligés de les subir. En vous parlant de cette manière, en vous envoyant ce flux d’informations, nous soufflons sur les braises de votre pouvoir créatif endormi.

Continuez à nous poser vos questions. Nous inspirerons toujours des réponses plus précises pour vous aider à créer une échelle dans vos perceptions. Cette échelle, vous la saisirez pour vivre l’expérience que nous décrivons ici, l’expérience de votre libération des croyances, l’expérience de votre pouvoir créateur.

Je suis ébranlée !

Tant mieux, c’est que notre réalité a percuté la tienne. Maintenant, apprends à te stabiliser dans cette nouvelle compréhension. Ensuite, nous irons plus loin encore.

À bientôt, amis de toujours !

***

Bienvenue si vous souhaitez traduire, reproduire ou diffuser ce texte. Merci alors de faire référence au blog de Foelia (foelia.net) et au canal de Foelia (https://t.me/FoeliaIshtar). Belle journée sur Solter !