Voici une compilation de différents enseignements transmis par Ishtar concernant les virus et la crise mondiale que nous vivons depuis 2 ans. J’émets le souhait que, présentés ainsi chronologiquement, ils puissent rendre compréhensible une perspective plus large. Bonne lecture à vous, chers amis !

N’oubliez pas que si vous avez des questions à poser à nos amis de l’Alliance, il est convenu avec eux que vous puissiez le faire par mon intermédiaire. Je sélectionnerai les plus pertinentes et vous ferez part de leurs réponses sur ce blog avec le tag « questions des lecteurs ». Pour ce faire, n’hésitez pas à m’écrire.

Amicalement,

Foelia

2012-10-07

Nous vous aidons. Nous vous aimons. C’est parce que vous nous avez appelés que nous sommes venus et que nous sommes là.

Et la grippe. Penses-tu qu’elle soit un hasard ? Vois toujours le sens plus haut. Cherche le sens partout, parce qu’il est partout. Les maladies sont parfois des brèches magiques – si, tu peux écrire ce mot – des brèches souhaitables et souhaitées, pour que vous puissiez vivre des expériences nécessitant d’autres états de conscience.

Sache – oui, écris-le – que justement ce virus que vous appelez la grippe est simplement le vecteur annuel d’un état de conscience nouveau. Il vous adapte à la nouvelle donne énergétique. Il est le support de l’énergie qu’infusent les maitres au règne humain. Note ceci. Fais confiance. Ça a du sens de le noter ici. Les virus ne sont pas de simples ennemis comme vous le pensez encore souvent. S’ils sont des vecteurs génétiques, sachez que ce n’est que la partie la plus dense de la réponse. Ils sont avant tout les émissaires d’une certaine donne énergétique.

Médite là-dessus. C’est une porte ouverte à la contemplation. Tu auras d’autres informations sur ce sujet s’il t’intéresse. Comme tout le reste. Demande… et tu recevras.

Merci pour ton écoute.

2020-03-05

Paix et joie, toujours. C’est notre lieu de résidence. Que souhaites-tu savoir ?

Que signifie cette pandémie, et, par-dessus tout, cette vague de peur qui semble avoir été créée de toutes pièces et se cultive de mieux en mieux ?

Je te prête mes lunettes si tu le souhaites. Regarde l’axe par lequel nous choisissons d’observer la situation. Le virus n’est qu’un support pour que les énergies de l’ombre puissent intensifier leur action. Nous regardons cette nappe sombre s’étendre rapidement sur toute la surface de votre planète. En parallèle, regarde aussi ceci : plus l’ombre agit, plus ceux qui sont concernés par la lumière et l’amour ressentent l’urgence de les faire sortir de leurs coeurs et d’agir aussi. Ne perçois-tu pas cette tension ? Elle est celle d’un haussement significatif du « taux vibratoire » de votre conscience. C’est une marrée de conscience qui monte en ce moment sur votre planète et, je puis te l’assurer, nous pouvons voir cela comme une excellente nouvelle. Cette hausse oblige les forces en présence à se manifester de plus en plus clairement. L’ombre ne peut plus se cacher. Le perçois-tu ? Elle commet de plus en plus ses méfaits au grand jour. Ne crois pas que c’est une stratégie de l’ombre. Elle n’a simplement plus d’endroit où se cacher. Alors elle jette toutes ses cartes. Cela ira de plus en plus loin, je te le dis. Vous serez de plus en plus choqués de voir à quel point les mensonges seront reniés sans effronterie, alors même qu’ils sont révélés. La manipulation va devenir de plus en plus grossière, de plus en plus brutale. C’est incontournable. Lorsque tu décides d’éclairer une planète, les êtres qui ne sont bien qu’à l’ombre sont obligés de quitter leur place, non sans fracas, puisqu’ils vont utiliser toutes les forces qu’ils ont amassées alors que le mensonge et la dissimulation régnaient encore. Regarde ça tranquillement. Choisis plutôt de contempler la lumière intensifier son action. Tu pourras toujours choisir et je n’ai pas à te vendre l’un des deux côtés. Ton coeur sait parfaitement ce qu’il veut : plus de mensonges, de transactions occultes, de pouvoirs ? Ou plus de lumière, d’amour, de paix ? Fais-ton choix. Mais fais-le vraiment. Ne pas choisir revient à laisser passer cette chance de découvrir cette immense force en vous, que nous soulignons depuis toujours : la volonté. Prenez cette responsabilité. Affirmez votre choix de la lumière, de la paix, de l’amour. Ne reniez pas la peur. Éclairez-la, plutôt. Elle existe, en chacun de vous. L’admettre et lui prêter votre regard d’amour est la seule manière de la dépasser. La refouler ou la banaliser la renforce. Soyez vigilants : observez les chemins qu’elle prend pour s’insinuer en vous. Elle vient titiller vos vieux contentieux. C’est par là qu’elle parvient à vous atteindre : votre manque de mémoire, votre mémoire refoulée, votre mémoire douloureuse. Il est temps d’admettre que ce qui s’est passé s’est passé, et que le présent peut se réécrire intégralement, libre de ce passé. Veuillez ! Veuillez avec votre volonté, ce muscle trop longtemps endormi au sein de votre espèce. Prenez conscience de ce pouvoir illimité de la volonté. Il suffit de vouloir la lumière et l’amour, et vous y êtes. Voilà ce que je peux te dire en ce moment. Avance avec ça, et reviens vers moi quand ce sera un peu digéré.

Merci Ishtar !

Avec joie !

2020-03-19

Qui a créé ce coronavirus ?

Cela pourrait-il être quelqu’un en particulier ? Ce ne serait que choisir un point de vue limité et le considérer comme la réalité, et c’est là vos œillères, que je m’applique à vous faire reconnaitre comme telles. Allons au fond de cette question : vous imaginez que c’est tel scientifique, ou tel groupe de personnes, qui a pu créer ce virus ? Alors, une fois que vous aurez un nom, l’affaire sera classée pour vous. Vous pourrez dire : « C’est Untel ! » Et vous serez tranquillisés et pourrez repartir dans votre sieste sans fin. Non ! Allez plus loin aujourd’hui. Si c’est une personne ou un groupe qui a créé ce virus, il a répondu à une force, n’est-ce pas ? Et pourquoi pas à un mélange de forces, qui se sont incarnées en lui pour produire cet effet ? Quelles sont ces forces en jeu ? La question est déjà plus large, vois-tu ? Et si c’est la Nature ? Même chemin : décolle ton regard ! Quelles sont les forces en jeu ? De quoi cette action est-elle le résultat ? Est-ce un jeu de forces diverses ?

Est-ce négatif ou positif ? Est-ce quelqu’un ou un groupe qui ne veut pas le bien de l’humanité ?

Le bien à quel étage de compréhension ? Y aurait-il quelqu’un qui serait le Mal absolu, ou le Bien absolu ? Votre monde s’équilibre certes entre plusieurs forces qui se rencontrent, mais je te pousse au regard unifié. Décide de poser que Dieu est celui qui décide de tout dans l’univers. Alors, qui d’autre que lui a pu décider ça ?

Ok, je t’ai suivi jusqu’ici. Tu m’emmènes, comme d’habitude un cran plus haut que mon regard partisan habituel. Mais j’aimerais connaitre l’histoire de la création de ce virus.

Pour en faire quoi ?

Pour la révéler.

Pour quoi ?

La vérité. Non… plutôt pour contempler le jeu de forces.

Alors, très bien. Contemplons-le ensemble.

2020-03-20

Nous nous posons tous, je crois, des questions profondes sur la crise mondiale que nous traversons avec le coronavirus. C’est là-dessus que j’aimerais t’entendre.

Bien sûr, bien sûr. Pour nous, tout est bon. Peu nous importe la porte d’entrée, elle n’est jamais que prétexte à vitaliser le lien qui nous unit. C’est volontiers que nous perlerons de ce virus. Quelle est ta question, qui sera le seuil de notre porte d’entrée ?

D’où vient-il, ce virus ? À quoi sert-il ? J’ai relu récemment un dialogue de 2012 où vous parliez du virus de la grippe annuelle comme d’un support à un nouvel état de conscience.

C’est effectivement un axe de vue. Tout virus est le support matériel de la mise à jour d’une donne énergétique associée à un plan de conscience. La maladie associée aux virus se rapporte exactement au même phénomène que celui que nous avons évoqué au début de ce dialogue, concernant la « décharge » que tu ressens quand nous nous connectons abruptement. Quand la nouvelle donne énergétique véhiculée par un virus vous rencontre, le choc est équivalent au décalage énergétique dans lequel vous vous trouvez par rapport à lui.

Pour poursuivre dans cet axe, quelle nouvelle donne énergétique est véhiculée par le coronavirus qui nous concerne en ce moment ?

Note bien. Je vais être très clair. Il s’agit ici d’un poison énergétique destiné à faire baisser le taux vibratoire de la masse mondiale. Mais je ne m’arrêterai pas à ce constat parce qu’en toute situation, il y a un chemin pour la lumière et la conscience. C’est mon rôle d’évoquer celui-là, comme un panneau indicateur. Le but avéré et volontaire de ceux qui tentent d’empoisonner vos consciences actuellement vise à une réduction de votre nombre ainsi qu’à un contrôle plus aisé de votre énergie. Ils tentent de fermer des portes, déjà très étroites en vos êtres, afin de diminuer encore le débit de lumière que vous pouvez recevoir.

Mais cette situation a son revers lumineux, et voici lequel. La pression qui s’applique sur votre connexion à votre coeur, c’est-à-dire en termes simples à votre capacité d’amour, de bienveillance, de fraternité et d’altruisme, peut être vécue comme un électrochoc capable de réactiver en vous une force endormie. Ne sentez-vous pas comme, dans un moment de crise tel que celui que vous rencontrez, toute la créativité qui sommeillait en vous sans trouver assez de force d’expression peut se réveiller ? Votre force, pour tout ce qui concerne la solidarité, se voit décuplée. Tout ce que vous avez toujours pensé faire et qui était jusque-là écrasé dans l’oeuf par les forces d’inertie propres à ce monde égoïste semble possible et accessible. Dans cette course quotidienne que vous avez joliment nommée métro-boulot-dodo, et que je nommerais simplement l’anesthésie de votre âme, vous vous étiez endormis, bercés par le rythme monotone de la consommation.

Voyez ici l’opportunité lumineuse de la crise. Je vous montre les deux chemins, les deux directions opposées, qui s’offrent à vous. Soit vous laissez les portes de vos coeurs se fermer un peu plus encore sous la pression de la peur, soit vous développez le courage d’aimer. Notez que je ne place pas non plus la notion d’effort dans le terme courage. Le courage est une joie. Une joie de la vie qui est au-delà de la mort. Pourquoi je dis ça ? Parce que toute peur vous ramène à celle de la mort. Si vous acceptez de mourir, alors l’adversaire ne peut plus vous atteindre. L’adversaire ici se nomme Mensonge. Vous verrez progressivement les traits de son visage sortir de l’ombre depuis laquelle il dirigeait ce monde depuis des millénaires. Et, je vous le dis, c’est un grand bonheur pour cette Terre qui va se voir peu à peu labourée par une énergie nouvelle : celle de la solidarité, qui n’est que l’extrême concret de l’amour et de la conscience que nous ne sommes qu’Un.

Waw ! Quelle perspective. Merci Ishtar !

Si tu souhaites encore prendre note, je n’ai pas fini pour aujourd’hui.

Je t’écoute avec joie !

Comprends que ce virus n’est pas le dernier. Il existe un programme, que je dénonce ici et dont vous verrez les effets progressivement, qui s’étale sur plusieurs années. Il y aura d’autres virus, qui ne toucheront pas toujours les mêmes catégories de population. Le manteau de peur dont ils tenteront d’envelopper vos consciences sera tiré petit à petit, afin de ne pas mobiliser vos forces de résistance. Tout cela est bien ficelé. La résistance lumineuse doit, elle aussi, s’étaler à travers les années qui viennent et se cultiver au quotidien. Nous serons à vos côtés de mille façons. Ces messages en sont une, mais tout ce qui stimule votre créativité peut être comparé à notre action. Nous inspirons les artistes du beau, les politiciens de la créativité solidaire, les entrepreneurs de la joie et de l’entraide, et de manière générale tous ceux qui servent la vie en aimant et en se donnant là où ils se trouvent, avec leurs talents particuliers.

C’est un moment important dans l’histoire que dessinent vos âmes, dans le défilé des siècles et des millénaires. Considérez que tous les talents que vous avez travaillés vont pouvoir se révéler maintenant, en montrant leur utilité pour le collectif que vous constituez, vous humains, entourés de tous vos frères des autres règnes, avec qui vous partagez le vaisseau Terre. L’accouchement de la lumière ne peut se faire sans ombre, parce que c’est de l’intensité que peut naitre une nouvelle fréquence de vie. L’ombre est donc l’intime alliée de la lumière en ces instants, parce qu’elle lui permet l’appui nécessaire aux contractions de votre mère la Terre. Comprenez-vous ce jeu de forces ? C’est important que vous compreniez cela. Arrêtez de combattre l’ombre. Ceux qui le font n’ont rien compris. Aimez-la ! Et voyez en elle cet appui, cette pression qui vous est donnée pour révéler le beau que vous portez collectivement et individuellement. L’adversaire est, in fine, votre précieux allié. Si vous pouvez vous hisser jusqu’à cette compréhension, vous êtes alors capable de le remercier et de lui envoyer la lumière que vous portez.

Nous irons plus loin dans cette direction lors d’une prochaine rencontre. Cela suffit amplement pour aujourd’hui. Il convient de laisser les mots agir tranquillement, au rythme juste.

Belle journée à vous, amis de toujours ! Nous sommes Un, réveillons et révélons cette mémoire ensemble.

Merci !

2020-04-03

Avant d’être un microbe physique, le coronavirus est bien sûr une énergie. Le microbe observable n’existe que parce que sa forme est connectée à un champ éthérique particulier. Et tu as bien ressenti lequel.

Une masse sombre, étouffante ! Je me demandais d’ailleurs d’où elle provenait.

Eh bien me voici pour vous donner une piste de compréhension. Il n’y a personne à accuser ici, comme d’habitude. Cette masse étouffante que tu as ressentie est votre création collective. L’ensemble de vos peurs, de vos haines, de vos jugements, produit sans cesse cette poisse dans votre environnement vital. Ces énergies à basse fréquence ont simplement été connectées, par un moyen qui vous échappe encore un peu mais plus pour longtemps, à cette forme de virus. Qui l’a fait ? Dans tous les cas, des êtres qui avaient un avantage à agir de la sorte. Mais il serait trop réducteur d’en désigner quelques-uns seulement. Il n’y a pas qu’un seul plan de compréhension et entrer dans une polémique ne fait pas partie de nos attributions.

En tout cas, comprends aujourd’hui que si un tel projet a pu voir le jour, c’est parce qu’il s’est appuyé sur vos propres productions. C’est peut-être un peu trop subtil, ou loin de votre entendement ou de vos préoccupations, mais ces données doivent être connues. Prenez-les comme une hypothèse de travail, et non comme la réalité. Ne les croyez pas. Nous avons assez parlé du plan restrictif de la croyance. Allez, une fois encore, au-delà de ce réflexe binaire. Nourrissez-vous des possibles. Ouvrez-vous à de nouvelles considérations sans vouloir les accepter ou les rejeter de votre modèle. Rien n’est binaire.

Cette masse suffocante vient obstruer typiquement vos chakras – oui, appelons un chat un chat – cardiaque et laryngé, en plus de surstimuler votre plexus solaire dans le mode de la peur et de la lourdeur.

Je suis aussi venu vous donner un petit exercice simple. Ce virus touche votre faculté à absorber le prana, essentiel à votre santé éthérique, et par conséquent physique. Aussi, le simple fait de respirer en conscience vous aide à en capter une plus grande quantité. Inspirez en conscience aussi souvent que vous le pouvez. Lorsque vos poumons sont pleins, retenez votre respiration et ressentez cette sorte de pression qui monte dans votre tête. Elle est le reflet de la calcination d’éléments éthériques lourds. Après quelques instants, lorsque la pression semble commencer à diminuer, expirez rapidement et visualisez ces éléments sombres se dissoudre en une lumière apaisante. Prenez finalement un instant conscient dans votre apnée vide.

À chaque fois que vous ferez cela, soyez conscients que vous libérez le champ éthérique de votre planète d’une petite partie de ce qui l’alourdit. L’élément essentiel de cet exercice n’est pas l’aspect technique, mais bien la conscience qui vous y placez. Seule votre conscience mise en action vous élève au-delà de l’asphyxie que cause cette masse opaque. À vrai dire, si chacun respirait de cette manière consciente, ce virus n’aurait que peu d’impact sur votre santé et, de plus, vous contribueriez à assécher ce grand réservoir éthérique duquel sa force est issue.

Voilà ce que nous voulions vous donner aujourd’hui. Faites-en bien sûr ce que vous voulez. Nous vous transmettons ceci essentiellement pour vous enseigner peu à peu sur les aspects plus subtils et encore invisibles des choses. Petit à petit, il deviendra évident pour chacun que rien de ce qui se produit sur le plan physique ne se crée ex nihilo. Le plan physique est le plus dense, donc le dernier à incarner des réalités qui proviennent des plans plus subtils. Un virus n’est donc pas une maladie en tant que telle. Il n’est que le vecteur d’une énergie éthérique, elle-même créée à partir des plans émotionnel et/ou mental. Il ne devient maladie que parce qu’il met en action des forces qui polluent votre organisme subtil. C’est la raison simple pour laquelle chacun ne semble pas y réagir de la même façon.

Allez ! Belle journée à vous, mes amis. Vivez-la dans la joie de vous découvrir toujours plus et trouvez-y la capacité d’aimer cette vie toujours d’avantage. L’amour est avec vous, en vous, toujours. Nous ne faisons que vous le rappeler. Vous pouvez alors décider !

Merci Ishtar, pour cette bienveillance que je ressens. C’est un bonheur d’être en lien avec ton énergie.

Ne t’y méprends pas. Cette énergie, tu peux la vivre parce qu’elle est en toi, comme en chacun d’entre vous. Je ne suis pas différent de ce que tu es. Je ne fais que t’aider à le révéler.

20210315

Que pouvez-vous nous dire concernant les virus ? J’aimerais mieux comprendre. Sont-ils réellement transmis d’un hôte à l’autre ? Sont-ils créés par le corps pour lutter contre la maladie, ou sont-ils la cause de la maladie ? Merci pour les éclaircissements éventuels !

Bonjour, amis des plans denses. Puisque tu poses la question, nous allons répondre. C’est ainsi que notre aide fonctionne. Par contre, il faut savoir que toute réponse ne fait pas forcément plaisir à entendre. La vérité doit percer bien des couches sur votre monde pour arriver à votre entendement. C’est sa nature-même que de dissoudre l’ombre, parce que la vérité est lumière. La lumière déstabilise l’ombre, et tout ce qui vit à l’ombre. Comme chacun de vous se meut avec sa part d’ombre héritée et portée, la vérité comportera toujours pour vous un côté initiatique, vous invitant à laisser tomber des voiles et des illusions sur lesquelles vous pensiez être solidement construits.

Or, vous n’êtes pas construits sur des illusions parce que vous êtes la lumière. Vous avez reçu la grâce de pouvoir fermer vos yeux et imaginer vos mondes sur l’écran sombre de vos paupières closes. Nous parlons de grâce parce que c’est bien grâce à cette capacité que vous expérimentez la nature de votre propre lumière.

Venons-en à ta question. Accorde-toi le droit de recevoir une conscience à laquelle tu ne t’attends pas.

Je suis très curieux.

C’est le bon état d’esprit pour recevoir et comprendre. Alors, voici.

Les virus sont le support dense d’états de conscience. Vous êtes touchés par un nouvel état de conscience avant d’être porteurs du virus qui lui correspond. Avant d’être une information codée physiquement, le virus est un état vibratoire. On pourrait dire une note spécifique, ciselée et envoyée pour des raisons spécifiques. Cette information vibratoire, jouée sur un plan plus subtil que le plan physique, provoque dans vos corps – et je dis bien vos corps au pluriel – un effet de résonance. Vos corps sont comme des instruments inertes. Le fait que votre environnement comporte une certaine fréquence peut faire résonner vos cordes sensibles par sympathie. Il faut que tu parviennes à bien expliquer ce phénomène.

Prenons un exemple, alors. C’est toujours plus clair. Mettons que mon corps est comme une guitare.

Tes corps. Cela a son importance pour comprendre la suite. Si ton corps est comme une guitare, tu sais que chacune des harmoniques de chacune des six cordes pourra être excitée par une seconde guitare qui serait jouée juste à côté de la première. C’est ainsi que se transmettent les informations vibratoires d’un corps à l’autre, d’une personne à l’autre. Pour que tu puisses recevoir une fréquence par sympathie et te mettre à la vibrer, il faut que cette fréquence fasse partie de tes fréquences propres. Cela dépend de comment tu as accordé, ou désaccordé, ta guitare, et donc tes corps.

Donc, tu me dis que si je suis sensible à une fréquence propre donnée, elle pourra être excitée par le fait que je croise une autre personne vibrant à cette fréquence ?

Une autre personne fraichement exposée à cette fréquence et qui vibre à une intensité assez grande pour pouvoir faire résonner tes corps par sympathie. Une autre personne… ou une source directe qui émet cette fréquence. Si elle passe par une personne passivement, c’est-à-dire si elle passe par une personne qui n’est pas émettrice, mais seulement caisse de résonance, l’intensité est souvent trop atténuée pour exciter tes fréquences propres.

Je comprends, puisque tu m’envoies des wams en même temps : Si nous sommes exposés à une source d’émission de fréquences continue, alors nos fréquences propres peuvent être vraiment excitées. Je pense bien sûr aux ondes dont on essaye de nous inonder !

Tu comprends bien et nous sommes heureux que tu aies pu saisir ce concept. Ce n’était pas gagné, mais ta connaissance du son nous aide grandement. On n’essaye pas de vous inonder d’ondes : on y parvient très bien. C’est une réalité. Le rapprochement entre ondes et virus est immédiat, même si vous ne le percevez pas encore. Pourtant, vous connaissez parfaitement les lois qui régissent ces mécanismes. Beaucoup de vos scientifiques qui pourraient faire cette prise de conscience assez rudimentaire s’en privent encore. Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, dites-vous. C’est exact, et étudier ce que vous nommez la science ne fait pas de vous des clairvoyants, c’est une certitude. Pour devenir plus clairvoyants, c’est à votre intériorité qu’il convient de s’intéresser. Un regard corrompu produira une science corrompue. Un être sans coeur produira un modèle du monde où le coeur sera absent. C’est inévitable.

Mais avançons. Nous n’avons pas terminé. Ce que vous appelez virus est une information vibratoire qui vient exciter certaines fréquences de vos corps. Selon la manière dont vos corps sont accordés ou désaccordés, vous serez différemment sensibles à de nouvelles informations fréquentielles. Certaines vous passeront à travers comme si de rien n’était, d’autres trouveront en vous une corde à exciter et éventuellement une caisse de résonance pour les amplifier.

Suis-nous toujours. Vos cellules se mettant à vibrer une fréquence étrangère détectée comme nocive pour l’équilibre global répondront par une anti-fréquence, c’est-à-dire une fréquence similaire mais opposée, afin d’annuler l’attaque. À cette fin, sont créées dans vos corps de petites capsules contenant la partition à jouer pour se défendre. Et c’est cela que vous appelez virus. Par solidarité, certaines cellules se sacrifient pour envoyer ces partitions encapsulées à leurs voisines et ainsi permettre au corps dans son ensemble de parer au déséquilibre. Nous suis-tu toujours ?

Je crois. C’est donc notre corps qui produit des virus pour se défendre lui-même ?

C’est partiellement exact. Les virus peuvent être envoyés dans l’environnement aussi, pour partager la nouvelle partition aux autres membres de votre espèce, par solidarité. C’est ainsi que les premiers à avoir trouvé la parade la partagent aux proches qu’ils rencontrent.

Un virus est donc tout sauf nocif ! Au contraire, s’il contient un antidote à une fréquence déstabilisante !

Attends, ne tire pas trop vite de conclusions. Nous devons faire le tour de la question, sans quoi tout ce que nous venons d’exposer serait faux et mènerait à des interprétations fausses. Oui, un virus peut être un antidote que l’on se transmet de proche en proche pour se prémunir d’une fréquence perturbatrice. Mais un virus peut aussi être un leurre créé justement pour perturber un organisme. Il l’est alors volontairement, parce que la nature est ainsi faite qu’elle ne peut pas créer ce genre de faux virus. Tu dois comprendre que certains êtres ont découvert ce détournement possible d’une stratégie de la nature pour se préserver, afin d’utiliser son potentiel de nuisance.

Mais pourquoi ? Ce que tu me dis là me bouleverse, me fait presque pleurer ! Qui peut vouloir nuire à la vie de cette manière ?

Cela t’étonne-t-il, toi qui vis sur une planète où l’homme tue son semblable depuis des temps immémoriaux ? La découverte de la poudre, les fusils, la bombe nucléaire, tout cela est une découverte neutre de grandes forces de la nature. Pourquoi l’homme met-il son intelligence pour détruire la vie ? C’est une grande question à laquelle nous ne répondrons pas aujourd’hui, parce que cela nous éloignerait du sujet. C’est en tout cas un fait : certains êtres ont détourné un mécanisme naturel de préservation de la vie des espèces pour créer une arme de destruction. Je t’avais averti : toute vérité déstabilise celui qui l’apprend. La vérité aussi est une fréquence, infiniment fine et pénétrante. Apprenant cette vérité, ton corps est, en cet instant-même, en train de créer une nouvelle partition sous forme d’information génétique afin de se mettre au diapason de ce qui vient de le traverser. Tu comprends ?

Tu m’as transmis un virus !

Toute fréquence n’a pas besoin de se traduire en virus. Cela ne se fait qu’en cas de besoin d’exportation de l’information. Si ton corps est assez souple et transparent vibratoirement pour encaisser un voltage de vérité plus élevé, alors il s’adapte immédiatement. Cela se fait au niveau émotionnel et cela suffit. Tu as versé une larme quand tu as reçu le coeur de notre message et l’équilibre a été retrouvé. Tu vois, il y a plusieurs corps. L’émotionnel fait souvent office de tampon. L’émotionnel est un outil tellement précieux ! C’est grâce à lui que vous pouvez vivre des situations dans lesquelles votre raison ne pourrait conserver sa continuité autrement. L’émotionnel vous permet de vivre le temps, c’est-à-dire de différer l’encaissement des chocs trop important pour vos organismes subtils. Vivre sur votre planète serait un traumatisme constant pour l’âme nue. Grâce à vos émotions, vous pouvez explorer ce monde dense en conservant une certaine continuité de votre identité… jusqu’à ce que celle-ci soit assez solide et souple pour voir la vérité en face sans vaciller.

Revenons aux faux virus.

Attends, je dois relire ce que tu viens de dire, parce que je suis un peu perdu maintenant.

Ce que vous présentez comme faux virus sont des virus artificiels, n’est-ce pas ?

Oui, c’est tout-à-fait ça ! Tu peux faire le parallèle entre un mécanisme naturel, tel que la fusion des atomes d’hydrogène dans le soleil, et l’invention d’une bombe à fusion dans le but de détruire la vie. Le soleil fait cela pour donner la vie, et certains êtres utilisent le même processus, détourné, pour la détruire.

Comment un faux virus détruit la vie ?

Accroche-toi encore un peu. Tu n’es pas au bout de tes surprises. Le faux virus n’est pas ce que tu crois. Le faux virus est avant tout vibratoire. Ceux qui veulent vous y soumettre pour déstabiliser vos corps ont l’intention de vous l’envoyer par ondes électro-magnétiques, et non par matériel génétique. Le virus du covid19 est un leurre, pour vous faire croire que c’est lui dont il faudrait se prémunir. Or, il n’est qu’un bricolage très grossier, rapidement évacué par vos corps qui le reconnaissent comme tel. Dès que vos cellules jouent sa partition, son code, elles ne sont pas dupes : elles perçoivent que l’information qu’elles produisent n’est pas un antidote, comme elles en ont l’habitude, mais une fausse note sans intérêt. Elles cessent alors de recopier cette partition aussitôt.

La vraie arme de destruction massive se trouve dans les vaccins qu’on tente de vous inoculer. Ils contiennent des particules physiques, mais aussi éthériques qui, elles, entreront en résonance avec les fréquences dont on vous bombarde. Cela créera un tel vacarme intérieur que toute l’attention de vos cellules sera détournée pour chercher une stabilité. Ces êtres qui veulent vous déstabiliser savent très bien qu’il convient de jouer différentes fréquences, les modulants sans arrêt pour que vos cellules ne connaissent plus le repos. Ce stress intense vous coupera peu à peu de votre créativité, qui ne peut émerger que dans un état de quiétude cellulaire. Vous ne serez plus que des corps stressés, apeurés, prêts à tout pour obtenir un peu de paix, qu’on vous vendra au compte-goutte.

C’est terriblement fourbe !

C’est fourbe parce que cela vous est caché, et c’est pour cela que nous tentons par tout moyen de vous transmettre la connaissance de cette vérité.

Ceci dit, nombreux seront ceux qui, en lisant ces lignes, se demanderont qui croire : vous ou bien l’histoire qu’on leur raconte ?

C’est là qu’intervient le retour de votre libre-arbitre. Le libre-arbitre consiste à pouvoir choisir qui croire, parce que croire c’est créer une réalité. Vous avez le choix de croire qui vous voulez, et ainsi de créer le monde dans lequel vous allez vivre. Ce que je viens d’énoncer est une compréhension d’une importance capitale pour vous qui souhaitez retrouver votre souveraineté. Il faudra la crier sur tous les toits jusqu’à ce que chacun ait pu l’entendre et jusqu’à ce que chacun ait pu décider pour lui-même de faire ou non le grand saut vers cet inconnu : je vis ce que je crée, et croire, c’est créer. Cela fait des millénaires que certaines formes de vies ont intelligemment endormi en vous cette compréhension afin de dévier votre énergie créatrice selon leurs propres intérêts.

Ca me fait penser au film Matrix.

Ce film décrit très bien cette réalité. Pour certains êtres, vous êtes comme des piles psychiques, des piles d’énergie psychique. Avec cette énergie, ils créent des mondes à leur image, des mondes dans lesquels ils peuvent expérimenter le pouvoir, la domination, l’asservissement. Mais ne me dis pas que c’est horrible. Les premiers responsables de cette situation, c’est vous ! C’est bien vous qui leur donnez votre énergie, et cela très concrètement : en consommant tout ce qu’ils produisent pour vous, vous faites tourner leur version du monde. Votre pouvoir est là. C’est clair ?

Oui, très clair, Ishtar ! Merci pour tout ça !

Une dernière chose, pour boucler la boucle. As-tu remarqué que tout dialogue est une boucle à boucler ?

Tu me le fais remarquer.

Une information donnée est comme une bulle dont il faut faire le tour. Il nous reste quelques pas à accomplir. Le peux-tu ?

Oui. Je suis là.

En vous faisant vacciner, vous vous rendez très exposés aux différentes radiations, physiques et subtiles, auxquelles ces êtres ont le projet de vous soumettre. Cela n’est pas du futur, mais bien du présent. Il vous faut conserver une souveraineté absolue sur les fréquences auxquelles vous êtes exposés. Tu dois comprendre qu’il n’y a pas de fréquence intrinsèquement nocive. Votre corps est bien fait : il pourra s’adapter à toutes nouvelles fréquences. Tu dois comprendre que ce qu’il ne pourra pas compenser, c’est l’effet de brouillage. Dès le moment où les fréquences auxquelles vous serez exposés changeront sans cesse, il n’y aura plus de repos.

Vous n’êtes donc pas contre l’utilisation de la 5G, par exemple ?

Hahaha ! Pour ou contre… il n’y a que vous, terriens, pour toujours tout ramener au binaire. Mieux vaut en rire, n’est-ce pas ? Je vous mets en garde sur les changements rapides de fréquence et je vous rassure sur le fait que votre technologie n’est pas nuisible en elle-même. Diffusez sur une seule bande de fréquences et vos corps trouveront la parade. Créez un brouillard de fréquences, et vos cellules seront sidérées.

La réalité, est que le virus sars-cov-2 est une invention humaine très grossière et que son effet sur vos corps n’est pas négatif. Au contraire, sans le vouloir, ses créateurs font de vous des êtres de plus en plus sensibles à une forme de vérité. La perte d’odorat, souvent signalée comme symptôme, est la trace d’un réalignement de votre capacité à sentir, subtilement, la manipulation et le mensonge.

C’est de la totale science-fiction !

Ne me crois pas. Ne me crois jamais ! Le fait de m’écouter ou de me lire suffit : l’information passe. Le reste est entre les mains et le coeur de chacun. Ne craignez donc pas ce virus. Au contraire, beaucoup de nouveaux virus vont apparaitre, parce qu’ils seront la réponse de vos corps aux ondes déstabilisantes que vous allez recevoir de plus en plus. Le plan sombre est de vous faire croire que ces virus sont les tueurs, alors que ce sont bel et bien les ondes qu’on vous envoie, amplifiées par le matériel qu’on vous injecte, qui vous affaiblissent et vous tuent. Voyez-vous la manipulation ? Elle est parfaite ! Elle est parfaite tant que vous y croyez. Comprenez aussi que toutes les mesures auxquelles vous êtes actuellement soumis, le masque et la distanciation, sont des adjuvants du plan de déstabilisation. En évitant le contact, vous évitez de vous transmettre les virus qui vous permettraient rapidement de vous adapter aux déstabilisations. Isolé, seul votre corps peut produire l’antidote aux ondes perturbatrices. Vous ne bénéficiez alors plus de la solidarité de l’espèce. Comprenez-vous ? Dès lors, les corps les moins bien accordés n’auront plus aucune chance de rencontrer un accordeur dans leur environnement. Tout va dans ce sens.

Il faut alors qu’on fasse circuler ce virus !

Pour faire jouer la solidarité immunitaire de votre espèce, tous les virus doivent circuler. Absolument tous ! Ne soyez pas dupes de cela. Vous isoler des virus des autres vous affaiblit terriblement.

Bon, c’est un dialogue très long, mais j’ai plein de questions qui se bousculent au portillon !

Tant que tu le souhaites, nous sommes présents. C’est toi qui gères ! De notre côté, l’information principale est passée. Nous avons dressé un schéma d’ensemble de la manipulation actuelle et c’est ce que nous souhaitions. Merci à toi !

Vous pourrez trouver un complément sur le même thème dans les deux dialogues avec Lona que voici :